Paris Saclay, l’envers du décor le 1er juin 2017 à Bures-sur-Yvette

Forum-débat le jeudi 1er juin de 17h à 22h à A la Maison des Paris-­Sudiens, 399 Rue du Doyen André Guinier, Bures-­sur-­Yvette RER B, Station Bures-­Sur-­Yvette

View Larger Map

Plan d’accès à la Maison des Paris-Sudiens

Télécharger le Flyer

Programme

17H
Projection  « Faim de Terre »
17H30
Conférence Françoise Verchère « Grands Projets Inutiles et Imposés : les dysfonctionnements de la démocratie et de la décision publique »
Conférence Bruno Andreotti   « Anticiper l’avenir de Saclay. Comprendre le projet néolibéral pour l’Université et la Recherche »
18H30  Pause buffet
19H-21H  Soirée Débat  I. Des dégâts qui viennent de l’OIN Historique du projet Paris Saclay, les déménagements (Grignon, ENS), l’agriculture (ZPNAF), les recours associatifs
II. Métro, Hosto, Expo, on n’arrête pas le progrès Ligne 18 du Grand Paris Express, concentration d’hôpitaux, Expo Universelle 2025
21H-22H  Conclusions et actions

 

UN GACHIS qui n’en finit pas…

« Ce projet … n’est pas une demande qui vient des chercheurs. Pour moi c’est un colossal gâchis d’argent et une insulte à la dignité de la vie de l’esprit »

Yves Meyer, mathématicien, Prix Abel 2017

Au prétexte de la création d’une « Silicon Valley à la française », l’Etat a lancé une opération de bétonnage massif du plateau de Saclay, vaste territoire agricole situé aux portes de Paris. A aucun moment ce projet n’a fait l’objet d’une présentation d’ensemble qui aurait permis au public d’apprécier l’ampleur de l’urbanisation engagée. Grâce aux statuts spéciaux conférés à cette « Opération d’Intérêt National » (OIN), et à un savant fractionnement, les obligations d’études d’impact et de débat démocratique qui auraient dû accompagner ce projet ont pu être largement contournées.

Au nom de l »excellence », de la « compétitivité » et de l »innovation », l’oeil rivé sur le « classement de Shanghaï », qui sanctionnerait paraît-il la valeur de notre science et de nos formations…

… 400 ha de terres d’une fertilité exceptionnelle ont été ou sont en passe d’être détruits…

… des dizaines d’établissements et d’entreprises sont déplacés autoritairement, laissant derrière eux autant de friches et de sites patrimoniaux vendus à l’encan, et forçant des milliers de familles à réorganiser leur vie et à s’entasser sur ce nouveau territoire…

… tout ceci en vue de la création d’une « grande université de rang mondial », qui se résumerait aux dernières nouvelles à un rhabillage marketing de la seule Université Paris Sud…

… tandis que chaque grande école élaborera sa « stratégie de croissance et de développement de sa marque pour accroître sa part de marché des meilleurs étudiants internationaux ».

Dans ce vaste Monopoly spéculatif et sans cohérence, des milliards d’argent public sont engloutis et l’Etat s’endette lourdement via des partenariats public-privé. Dans le même temps les universités et les laboratoires sont forcés, à travers des opérations de fusion et de « mutualisation », de réduire toujours plus leurs moyens et leurs personnels. Il devient clair que ce projet, loin de bénéficier à l’enseignement supérieur et à la recherche, prépare bel et bien la création d’une ville nouvelle, et la destruction de l’un des derniers grands domaines agricoles proches de Paris.

Aujourd’hui, avec l’appui de l’Etablissement aménageur (EPAPS) et de quelques élus aux commandes des principales collectivités territoriales, de nouveaux pions sont avancés, avec le projet d’accueil de l’Exposition Universelle 2025, la construction au milieu des champs d’une ligne de métro lourd et d’un hôpital, et l’aménagement de la ZAC de Corbeville, qui vont ouvrir la voie à une urbanisation totale du plateau.

Au-delà des discours officiels et des campagnes médiatiques, des habitants et des personnels se mobilisent pour faire un bilan et tenter d’arrêter les dégâts. Ils vous proposent de venir discuter de l’avenir du plateau de Saclay, pour obtenir notamment :

  • un moratoire sur tout nouveau projet de transfert, d’installation ou de développement urbain sur le plateau*
  • l’abandon du projet d’accueil de l’Exposition Universelle, opération anachronique et nuisible qui n’a pas sa place sur des terres agricoles*
  • le maintien et l’amélioration des hôpitaux de proximité d’Orsay, Longjumeau et Juvisy*
  • des garanties sur les formations pour les étudiants, les conditions de travail et les statuts des personnels, et ce, quel que soit le devenir du projet Paris-Saclay
  • de vraies solutions de transport en commun pour les habitants et le personnel, avec un fonctionnement correct des RER B et C, et des liaisons plateau-vallée
  • la protection et le soutien des activités agricoles, pour une alimentation de proximité et la préservation de notre qualité de vie.

Pour en savoir plus

Sur les sites de :

Pour agir dès maintenant :

http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-beton-terres-agricoles-plateau-1251.html

http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/nonalexpositionuniversellesurlester-1407.html

https://www.change.org/p/non-à-la-fermeture-des-hôpitaux-à-juvisy-longjumeau-et-orsay