Triangle de Gonesse

Le Collectif pour le Triangle de Gonesse s’est constitué en mars 2011 en réaction à l’annonce, faite par le groupe Auchan, lors du débat public sur le Grand Paris, du projet de centre commercial et de loisirs « Europa City ». Pour satisfaire à la demande d’Auchan, une gare du Grand Paris a été décidée. Ce projet sacrifierait les terres agricoles fertiles du Triangle de Gonesse situées entre les deux aéroports du Bourget et de Roissy. Le Collectif regroupe aujourd’hui 17 associations, dont quatre départementales – Les Amis de la Terre Val d’Oise, Environnement 93, MNLE 93 et Val d’Oise Environnement et a reçu le soutien d’Ile-de-France Environnement.

Les enjeux :

Le Triangle de Gonesse est l’un des derniers grands espaces agricoles proches de Paris. Il est considéré comme une réserve foncière pour l’extension du Grand Roissy, inscrit lui-même dans le Grand Paris, au mépris de l’exceptionnelle fertilité des terres agricoles qui constituent un patrimoine d’intérêt national. La souveraineté alimentaire de l’Ile de France est inférieure à 2%, ce qui en période de crise durable et de baisse généralisée du pouvoir d’achat, est un non sens. Cette destruction programmée de 250 hectares agricoles se ferait au bénéfice d’un gigantesque centre de shopping de luxe et de loisirs et d’un pôle de bureaux en décalage complet avec la qualification et le niveau de vie des habitants, qui ne pourraient ni y travailler en grand nombre, ni y faire leurs achats ou s’y détendre. De plus, ce projet dont le coût à l’emploi serait 4 à 6 fois plus cher qu’un poste ordinaire réclame des infrastructures très coûteuses payées sur fonds publics (BHNS, barreau ferré, métro automatique du Grand Paris, gare en plein champ).

Europa City est pourtant défendu par la plupart des élus locaux et les pouvoirs publics (EPA Plaine de France, SNCF, Préfecture de Région…) et le conseil général du Val d’Oise. Le Collectif considère que le vrai enjeu de ce territoire n’est pas d’étaler une ville aéroportuaire tentaculaire mais de densifier les territoires déjà urbanisés, de permettre aux habitants riverains qui subissent trop de nuisances (bruit, pollution de l’air, espaces naturels détruits, etc) de bénéficier équitablement de la richesse générée par le pôle de Roissy (seulement 1 emploi sur 7 est détenu par les actifs val d’oisiens) et d’empêcher que leur cadre de vie ne soit bradé au profit des spéculateurs fonciers.

Le collectif a pour objectif la remise en cause de l’urbanisation du Triangle de Gonesse et de la gare du Grand Paris en plein champ.

Téléchargez le résumé des positions du CPTG (octobre 2013)

Site internet : http://nonaeuropacity.com contact : contact@cptg.fr Tél : 01 39 35 00 50

Un commentaire à propos de “Triangle de Gonesse

  1. Rétroliens : Un nouvelle ZAD prochainement aux portes de Paris ? | LÉclairCit